« Performance » ou « Culture de la Performance » : chaque manager choisi la dénomination qui permet de répondre à ses objectifs, qu’il s’agisse de politique de rémunération, de programmes de formation, de suivis individuels, ou encore de méthodes d’organisation du travail et de management.

Nous évoluons dans un environnement où le changement est perpétuel et nous sommes plus ou moins impacté positivement ou non d’ailleurs par celui-ci. Dans cette mouvance permanente, l’agilité, l’adaptabilité et l’évolution sont une réalité de chaque instant pour toutes les organisations humaines (publiques, privées, associations…).

Quel est le point commun de toutes ces organisations ?

L’humain ! Avec ses défauts, ses qualités, ses faiblesses, parfois ses bassesses, et aussi ses grandeurs. Quelle opportunité ! Car l’être humain est beaucoup plus prévisible que l’environnement instable dans lequel les organisations évoluent ; bien sûr à condition de mettre en marche les leviers de compréhension de l’ « être » et de sa performance. On ne peut pas éviter les réactions naturelles provoquées par l’incertitude dans laquelle baigne l’entreprise. Elles sont incontournables. C’est notre « cerveau  reptilien » qui commande ! Entre fuite, agressivité ou passivité…
Il semble plus facile et surtout stratégique de se concentrer sur les moyens qui permettront de répondre aux besoins individuels, physiques et aussi psychologiques, au service du bien collectif.

La clef de voûte de cet édifice « humain », et notre objectif à tous en tant que manager, c’est l’engagement individuel, qui permettra au final d’obtenir une organisation respectueuse, plus efficace, plus intelligente, plus performante et plus attractive.

Et vous ? Quel est votre style de management ?