♦ Le coach professionnel est une personne qui accompagne une autre personne ou une équipe et qui vise à augmenter la motivation et les résultats. Il s’appuie sur des principes éthiques et philosophiques, une attitude et un comportement, des compétences et des procédures spécifiques.
♦ L’objectif premier de cette relation, comme pour un travail d’entraînement, est de libérer tout le potentiel et d’emmener une personne ou un groupe à un niveau de performance maximum.
♦ Ce lien qui s’installe dans un cadre contractuel, orientée vers le futur, vise la transformation jusqu’à l’autonomie, vise le progrès en vue d’une meilleure performance, vise des résultats supérieurs avec une dépense d’énergie moins forte, vise l’action associée à moins de stress, vise plus de relations, plus de plaisir, plus de qualité de vie.     
                                                                                                                                                 

LE COACH N’EST PAS L’EXPERT.

Le coach n’est pas là pour apporter des solutions directes et concrètes aux problèmes de son client. Certes, ce constat peut être perçu de façon dérangeante pour le chef d’entreprise. Cette gêne est fréquente et normale dans un contexte où les interventions d’experts, de consultants, de conseils spécialisés sont fréquentes, apportant dans leurs prestations autant de solutions performantes ou non, pertinentes et adaptées ou non…  essentiellement des solutions qui ont déjà fait leurs preuves certes, mais peu innovantes à fortiori.Comme dans le sport de très haut niveau, où les joueurs sont considérés dans leurs disciplines comme les meilleurs experts au monde , le coach ne doit pas, ne peut pas prendre la posture de l’instructeur ou du spécialiste focalisé sur l’apport de solutions globalement standardisées,  pour ne pas dire éculées dans certains cas.

L’innovation, la création de valeur et la performance prend place lorsque le coach accompagne le développement naturel d’un professionnel sans se positionner sur le même terrain d’expertise, sans lui proposer des solutions éprouvées. Il s’agit d’accompagner dans la recherche d’une meilleure performance, sans jamais rien faire à sa place.

En lui permettant de libérer totalement son potentiel, et dans le plus grand respect et la plus grande considération de la maîtrise de son client, le coach va lui permettre de progresser pour aller encore plus loin dans son domaine d’expertise.

Sans jamais prendre de décision à sa place, le coach aide son client à prendre du recul, à devenir plus l’observateur que l’acteur, à réfléchir, à idéaliser, à visualiser , à verbaliser, à planifier , à faire, à faire faire, à tester, à mesurer, pour finalement se voir recommencé. Souvent dans cette communication privilégiée, la progression du client apparait par la simple présence de l’accompagnant, par des questions qui font mouche, par de simples regards, aussi par le silence.Dans ces moments riches, où la relation est totale, le client décide seul et agit seul, car il est le seul maître en son domaine, le seul dirigeant dans son entreprise.

Les trois principales associations françaises de coaching professionnel que sont :
  • SF Coach (Société Française de Coaching)
  • EMCC (Association Européenne de Coaching)
  • ICF (International Coach Federation)

ont pris la décision de partager une même communication sur la professionnalisation du métier de coach pour contribuer à la structuration de ce métier.

En tant que membre de l’ICF France, nous vous invitons à prendre connaissance de cette déclaration commune.

Veuillez cliquer…

 

Déclaration sfcoach