Soyez prêts ! C’est maintenant ou jamais (enfin peut-être…).

A l’assaut de notre procrastination ! Trop de temps gâché…, il est temps de reprendre le contrôle.

Votre butlibérer votre motivation et retrouver l’énergie, le courage et l’envie de faire les bons choix… ceux qui vous permettront de vous épanouir dans votre vie personnelle et professionnelle. Fini les remords, les regrets ! Bientôt, vous allez retrouver votre énergie, vous réaliserez vos objectifs et votre récompense, au delà de vos succès, sera votre satisfaction personnelle.

Mais avant de vous lancer,  voyons comment cela fonctionne !

1- Regarder l’ennemi en face pour l’éliminer

Combattre la procrastination n’est efficace que si vous connaissez réellement son impact et comment elle transforme votre quotidien. Cette tendance à toujours remettre les choses au lendemain, cette difficulté à se jeter à corpAfficher l'image d'origines perdu dans vos projets, peut vous emmener bien loin en terme de conséquences. Elle peut finir par définir votre attitude professionnelle, votre manque de sérieux ou de courage face à la difficulté, ou devant toute tâche qui n’apporte pas de satisfaction immédiate.

Notre ennemi se déguise sous des formes très variées, d’où la difficulté ! Alors voici les trois principales d’entre-elles… si vous les repérez, tuez-les !

  • Les soi-disant priorités : La procrastination est vicieuse. Elle attaque votre mental, elle vous laisse vous justifier, croire en d’autres priorités et finalement vous pousse à ne pas faire ce que vous avez vraiment à faire. Toutes ces petites voix intérieures qui vous mentent, qui vous font croire que votre intérêt est ailleurs, sont là pour vous écarter du chemin de votre productivité…
  • Les illusions et distractions : Qui ne reporte pas une tâche à demain, ou ne stoppe pas l’exécution de celle-ci pour un « petit tweet », un « petit mail » ou pour jeter un coup d’œil à sa page facebook ? Ça ne prend qu’une seconde… et les secondes se transforment en minutes , puis en heures, sans aucun moyen réel de les quantifier ! L ‘ennemi gagne la bataille !
  • Les petites phrases qui rassurent : « Bon, je fais vite ça, et après, je m’y attelle ! »  Attention ! Procrastination en perspectives… Encore des théories et de la justification. Votre manque de motivation et de volonté vous font ici perdre la tête. Que ce soit une spirale « YouTube » , la frénésie « Wikipédia », des voyages en drone sur « Google Earth » ou même la rassurante histoire que vous vous racontez « ah ! un mail, je dois le lire… c’est doit être important !»,  le danger est toujours là. Il attend ce moment de faiblesse pour vous terrasser.

Mais aujourd’hui, vous savez tous ça… et donc, vous allez pouvoir déjouer ses pièges !

2- Contre la Procrastination : dégainez vite et bien !

Vous voulez reprendre le contrôle ? Votre arme lourde : un plan d’action bien solide ! Soyez le stratège et frappez au cœur du mal !

  • Etablissez des objectifs SMART* : le processus de la réalisation d’une tâche peut vous paraître insipide et flou, peut-être car vous ne pensez qu’à sa réalisation dans l’instant présent ! Ainsi, avant de débuter votre projet, « pensez plus large » ! Ce dernier est-il aligné avec moi-même, avec mes valeurs ? Quels bénéfices puis-je en attendre ? En se concentrant sur la finalité, la valeur ajoutée, la motivation va rebondir et s’opposer à la lassitude et la routine. Si vous entreprenez un changement comme  étoffer vos compétences, atteindre un niveau de performance, réaliser un rêve… ces projets de vie ou professionnels vous imposeront de relever des défis et donc un courage de chaque instant. Ce sont bel et bien les bénéfices sur le long terme qui augmenteront votre confiance en vous et votre plaisir.  C’est bien cela qu’il faut avoir à l’esprit… dès le départ !
(* Simples, Mesurables, Acceptables, réalistes, temporels)
  • Mettez des jalons temporels : La procrastination apparaît souvent du fait que les limites temporelles sont floues. Les échéances ou deadlines sont de très bon moyens pour booster la motivation et permettent de mieux vous organiser. Morcelez vos objectifs en tout autant de sous objectifs et sous tâches de moindre importance et programmez un temps, une limite pour les réaliser. Et bien entendu, accordez-vous des temps de pause (chronométrés !) Les multiples « petits » sentiments d’accomplissements qui en découleront, pour chaque réalisation vous rapprochant de votre but, vous permettront de ne plus perdre de vue votre objectif principal.
  • Refusez la perfection, c’est un leurre : Les échéances temporelles vous pousseront aussi à remettre en cause votre possible obsession de la perfection. Cette dernière n’est pas de ce monde et engendre frustration et mécontentement, souvent à l’origine de la procrastination. Une fois le délai dépassé et la tâche réalisée, passez donc à autre chose, même si celle-ci n’est terminée qu’à 80% (selon vous) ! Une nouvelle organisation, bien définie, vous permettra de gagner du temps et augmentera de manière concrète votre efficacité !
  • Ne vous exposez plus aux distractions : Vous voulez vraiment lutter contre la tentation, garder votre concentration et limiter l’influence de votre environnement sur votre attention, éviter les dispersions ? Revisitez votre espace de travail ! Bien rangé et fonctionnel, il ne vous détournera plus de l’essentiel. Verrouillez votre boîte mail, vos alertes réseaux sociaux, vos messageries, éloignez votre mobile portable (dans une autre pièce jusqu’à la prochaine pause) et isolez-vous pour aller jusqu’au bout de vos tâches les plus importantes sans interruption. Eduquez également votre entourage à votre nouveau mode de fonctionnement… pour qu’il le respecte, pour qu’il vous respecte.
  • Partagez vos projets : Dire ce que vous envisagez vous expose à un stress positif ! Ainsi, parler de vos objectifs, de vos projets à vos amis, vos proches, vos collègues, vos supérieurs hiérarchiques, vous permet d’obtenir de l’attention et du soutien, mais aussi des piqûres de rappel ! « Où en es-tu dans l’avancement de ton projets ? », ce qui vous permet alors d’expliciter fièrement vos progrès. De quoi vos motiver ! En effet, il est difficile d’exposer votre tendance à la procrastination devant d’autres personnes.

3- Entretenez-vous physiquement et psychologiquement

Impossible d’aller au bout de vos engagements, de continuer à combattre, si la fatigue vous envahi, si vous êtes sous stress ou sous pression.

Votre état d’esprit engagé, responsable et orienté positivement vers votre projet, un temps de sommeil raisonnable, une alimentation équilibrée, une hygiène de vie maîtrisée sont très importants pour maintenir à haut niveau votre motivation. Prendre soin de vous, votre corps et votre esprit, c’est la garantie d’une véritable efficacité quotidienne. Vos pensées, vos émotions et ressentis, votre état physique ont un impact certain sur votre tendance à la procrastination. Alors prenez soin de vous !


La procrastination… tant de choses à dire et à lire sur ce sujet !

Alors, pour nous tous, pour nous responsabiliser, pour nos affaires comme pour notre équilibre de vie, cette petite phrase de Charles Dickens (David Copperfiled – 1850) :

« La procrastination est un vol fait à la vie »

Et vous ? Ou en êtes-vous ? Quelles sont vos astuces pour ranger votre procrastination au placard ?